Tout le monde aimerait bénéficier des avantages de l’investissement immobilier mais peu sont ceux qui veulent subir sa fiscalité toujours croissante au cours des dernières années.

Il existe aujourd’hui des fonds dédiés au viager immobilier et offrant les avantages que les investisseurs recherchent.

Ainsi, ces fonds vont permettre à l’investisseur:

  • de mutualiser les risques liés au viager sur de nombreux bien au lieu d’un seul
  • de garder son épargne investie dans l’immobilier et non sur des valeurs mobilières
  • de bénéficier d’une fiscalité amoindrie au regard de la fiscalité immobilière
  • d’avoir des actifs plus liquides, une cession de titres étant plus simple et rapide que la vente d’un bien immobilier en viager.

Découvrons cette nouvelle méthode: le fonds viager

Évidemment, le viager n’est pas nouveau. Ce procédé continue, aujourd’hui encore, à séduire de nombreux investisseurs.

Cependant, le rallongement de l’espérance de vie, ajouté à l’augmentation de l’imposition sur les biens et plus-values immobilières, a détourné de nombreux épargnants qui s’intéressaient au viager.

Mais le viager est-il mort pour autant?

Non. Tout d’abord car le viager reste particulièrement utile aux séniors souhaitant rester dans leur résidence principale le plus longtemps possible.

Ensuite car des formules innovantes émergent et permettent de profiter des avantages de l’investissement en viager mais sans en avoir les inconvénients.

Le principe du viager mutualisé au sein d’un fonds d’investissement est ainsi novateur par son approche mais aussi par sa pression fiscale grandement allégée. Il permet ainsi d’acquérir de l’immobilier tout en bénéficiant d’une fiscalité des valeurs mobilières et non immobilières.

La mutualisation des risques, un facteur clé pour l’investisseur

La diversifications des acquisitions en viager au sein du fond permet, de fait, de mutualisme les risques sur plusieurs biens immobiliers qu’il aurait été impossible à l’épargnant d’acheter seul s’il n’avait pas investi au sein d’un fonds.

Ainsi, la société de gestion du fonds achète les biens en viager et verse les rentes viagères aux crédirentiers. Le crédirentier s’en trouve rassuré car il a vendu à un fonds d’investisseur plutôt qu’à une personne seule.

Fiscalité immobilière Versus fiscalité mobilière

Absence de taxation sur les plus-values immobilières (dont la durée de détention pour exonération ne cesse de s’allonger), absence de paiement de taxe foncière, non-assujettissement à l’IFI (Impôt sur la fortune immobilière) sont autant d’atouts majeurs qui plaident en faveur des fonds en viager plutôt que de l’achat viager en nom propre par un investisseur unique.

Nous sommes à votre disposition pour vous apporter toutes les informations fiscales détaillées.